Article
Culture G
11 juin 2019
L'histoire des chantiers navals de Nantes
Aujourd'hui, il n'en reste que quelques traces mais Nantes a été une capitale de la construction navale pendant 3 siècles

« Nantes, sa cathédrale, ses chantiers navals…» On pouvait lire ces mots sur l'affiche distribuée aux visiteurs qui arrivaient dans les faubourgs de Nantes autrefois. Les chantiers, que l'on visite de nos jours par curiosité, ont en fait joué un rôle majeur dans le développement économique de la ville.

Quelle est leur histoire ? Comment s'est intallée la construction navale à Nantes ?

Les premieres constructions datent de 2000 ans

Les premières constuctions navales dans la région remontent à l'époque de César en 56 avant JC. 

Des archives du 13e siècle parlent d'un bateau construit à Nantes : La pénitence de Dieu. Le savoir-faire des charpentiers de navires semble reconnu puisque, beaucoup plus tard,  les rois de France comme François Ier, Henri II, et Louis XIII commandent la construction de bateaux à Nantes.

 

des chantiers qui se déplacent

A l'époque, les chantiers n'étaient pas situés à l'emplacement actuel sur l'île de Nantes. Au Moyen-Age, ils se trouvaient près du château.

L'eau y est trop peu profonde. Ils se déplacent alors à plusieurs endroits jusqu'au 19e siècle où ils s’agrandissent sur la Prairie-au-Duc, l'endroit que nous connaissons.

La construction navale devient une industrie et Nantes est alors l’un des ports français les plus actifs. Ainsi près de 600 navires sont construits entre 1762 et 1785. Soit un bateau toutes les 2 semaines.

Résultat de recherche d'images pour "carte chantiers navals nantes"

Du bois au métal

Les bateaux sont alors entièrement en bois. A partir de la révolution industrielle du 18ème siècle, on ne construit plus de voiliers de bois mais des bateaux à vapeur en métal.

On invente de nombreuses innovations pour améliorer les performances des bateaux comme l'hélice sous voute ou encore la turbine à vapeur.

On y construit des bateaux très différents : des navires marchands, des navires de pêche et des petits bâtiments de guerre.

 

L'apogée des chantiers

Au 20ème siècle, l'industrie des chantiels est à son apogée. C'est à cette époque, entre 1914 et 1917 que le batiment des ateliers et les cales que nous connaissons sont construites.

À son maximum, la navale nantaise emploie 7 600 ouvriers, techniciens et ingénieurs dont les métiers sont très spécialisés. 

Louis Flaou, un ancien travailleur des chantiers navals ,témoigne :

"J'ai utilisé tous les outils nécessaire au travail d'ajusteur : beaucoup la lime, les scies à métaux, les instruments de contrôle..."

La fin des chantiers

À partir des années 1950, les chantiers nantais commencent à décliner à cause de la concurrence avec le Japon et la Corée. 

En 1965, beaucoup d'ouvriers perdent leur travail. Ils manifestent dans la rue contre la fermeture de plusieurs entreprises navales.

Finalement, en 1987, le dernier chantier ferme.

 

 

1987 marque donc la fin d’une époque : Nantes n’est plus la ville industrielle et ouvrière qu’elle a été pendant trois siècles.

Pour ceux qui souhaient en savoir plus, rendez-vous à l'exposition permanente de la Maison des Hommes et des Techniques qui retrace en détails l'histoire des chantiers navals.

Voir tous les articles