Vidéo

Regard, Focus
La voix de l'exil
Chronique censive

Réalisé par : Aurélie Clément et Marine Lemoine

Après l’occupation des Beaux-Arts les 18 et 19 novembre, ce sont le château du Tertre et le bâtiment Censive de l’Université de Nantes qui ont été investis par les étudiants pour aider des « jeunes exilés à la rue ».

Dans une salle de classe transformée en cuisine improvisée, l’un des migrants est adossé contre un frigo. Certains passent le balai, d’autres font à manger ou la vaisselle en discutant. C'est devenu leur lieu de vie, ils l'espèrent « provisoire », dans l'attente d'une solution pérenne. Les militants essaient de palier aux besoins quotidiens de chacun en faisant appel aux dons de nourriture, de vêtements, et de produits de premières nécessité. Un « luxe » pour certains qui étaient à la rue depuis plusieurs semaines, plusieurs mois, plusieurs années. Un confort précaire qu'ils maintiennent grâce à l'esprit de solidarité et une organisation collaborative.

« Vous ne dites pas mon nom, vous n’avez qu’à m’appeler... Vénus ! Ou n’importe, un nom de planète ! ». Il est originaire de Labé, en Guinée-Conakry. Il a fuit son pays en janvier 2016 pour des raisons « familiales et économiques ». Lionel, « comme Lionel Messi », vient lui de Côte d'Ivoire.

Le rap, c'est leur moyen d'expression.

Date
21 décembre 2017